Cérémonie des vœux du Maire du 19 janvier

Comme à chaque début d’année, la cérémonie des vœux du maire a réuni de nombreux Noyellois ainsi que des élus des communes voisines, du Conseil départemental, du Sénat, du Parlement et des représentants des différentes instances économiques et administratives de la région.

Cette cérémonie, animée par Michèle Legrand, première Adjointe, fut l’occasion pour Marc Dupré, adjoint à la communication et à la culture, de faire un bilan des événements qui ont jalonné la vie de notre commune en 2018.

Le maire a, quant à lui, évoqué les principaux projets à venir pour 2019.

En premier lieu, la fibre dont le déploiement commercial a débuté, comme prévu, en décembre 2018 sur l’ensemble de la commune… à l’exception de la rue d’Emmerin. En effet, dans cette rue, le déploiement nécessite des travaux de voirie pour lesquels la MEL a donné son accord à l’opérateur Orange. Les services de la mairie font pression sur cette société. Dès que la date de démarrage des travaux sera connue, information en sera faite aux riverains.

La vidéo protection a pris du retard. Initialement prévue pour fin 2018, la mise en place aura lieu à la fin du premier semestre de cette année.

Au niveau équipement communal, 2019 devrait être l’année de lancement de la réalisation du nouveau complexe sportif et culturel. Ce complexe doit regrouper sur le même site une grande salle polyvalente, la maison des jeunes, la maison des associations et les ateliers municipaux.

La livraison de cet équipement est programmée pour mi-2020. Cet investissement, lourd pour notre commune, est réalisable grâce aux réserves financières constituées par les différentes équipes municipales précédentes.

Durant la réalisation des travaux, un groupe de suivi réunissant les riverains de la rue de Wattignies, les représentants des associations utilisatrices et les élus sera créé.

Au niveau urbanisme, Henri Lenfant a rappelé la volonté de l’équipe municipale de voir « rajeunir » notre population. La commune est passée sous le seuil des 900 habitants ; cette baisse, associée au vieillissement de la population, présente un risque pour l’avenir de l’école et pour le dynamisme de notre village.

Pour créer une offre de logements, deux projets étaient prévus :

-          Un renouvellement urbain dans le centre bourg,

-          Une extension foncière de 4 ha située sur des terres agricoles.

Cette extension de 4 ha, inscrite par la MEL dans le cadre du nouveau Plan Local d’Urbanisme a été refusée par les services de l’état, au même titre que toutes celles demandées par les 20 autres communes situées dans l’aire d’alimentation des captages en eau potable de la métropole.

Le renouvellement de notre population ne pourra donc se faire que par la rénovation du centre-bourg.

Un premier projet privé permettra de créer une vingtaine de maisons individuelles en accession à la propriété sur le site Lhermitte, rue d’Emmerin.

Un gros travail a été mené avec l’aménageur acquéreur de ce site afin que ces maisons individuelles s’intègrent parfaitement dans le style et la qualité architecturale concourant à la beauté de notre village.

Ces maisons apporteront une réponse aux familles de notre commune et en particulier aux enfants qui souhaitent s’y installer. L’aménageur prévoit une commercialisation en 2020/2021.

En 2018, La commune s’est rendue propriétaire du site Les Rois Fainéants. Avec Olea, cet espace de plus de 5000 m2 situé en plein centre du village doit accueillir logements, stationnement et locaux d’activité.

Les bâtiments de l’usine Olea défigurant notre centre-bourg seront enfin démolis d’ici la fin de l’année.

Une étude d’urbanisme sera réalisée afin de déterminer la configuration générale du projet du site Olea - Les Rois Fainéants. Ceci est un projet d’importance destiné à rénover le centre du village. Les noyellois seront consultés, une réunion publique spécifique sera organisée concernant cette étude d’urbanisme.

2019 sera donc une année-clé pour l’avancée d’un projet que la commune traîne, tel un boulet, depuis de nombreuses années.

Le maire a également rappelé son attachement, ainsi que celui de tous les élus, quant à la qualité de vie et la sécurité des noyellois. C’est ainsi qu’avait été demandé et obtenu de la MEL d’inscrire au nouveau Plan Local d’Urbanisme la réalisation d’une liaison intercommunale permettant de réduire le trafic routier dans notre village. Ce projet d’axe routier aurait fait la liaison entre le contournement d’Emmerin et le premier tronçon de celui de Noyelles réalisé il y a une vingtaine d’années.

Les services de l’état ont obligé la MEL à mettre ce projet en suspens parce qu’il se situe sur les champs captants.

Lors de sa prise de parole, Henri Lenfant a rappelé sa sensibilité à la protection de l’environnement mais il a aussi exprimé avec force l’indispensable nécessité de protéger la santé et la sécurité des Noyellois.

Il s’est interrogé sur la cohérence de l’état qui autorise le passage de milliers de voitures et de poids lourds sur les champs captants au risque de polluer la nappe phréatique en cas d’accident, de renversement d’hydrocarbure ou de polluants.

 Il s’est interrogé sur la cohérence de l’état qui ne fait pas respecter l’arrêté d’interdiction de passage des poids lourds dans le village.

 Depuis lors, invité à une réunion en présence du préfet de région le 5 février, il a pu interpeller de nouveau les services de l’état sur ce refus. Le préfet, une fois de plus, a confirmé son opposition à toute nouvelle infrastructure routière sur les champs captants mais s’est engagé à trouver des solutions pour éviter le passage des poids lourds dans la commune. A suivre…

Il a conclu son intervention en remerciant les élus ainsi que les agents municipaux pour leur implication au service des administrés.

Lors de cette réunion, Fabienne Dissaux, infirmière libérale et Daniel Bloquet, président du club de football de la commune ont été mis cordialement à l’honneur.

photos