Environ 80 personnes ont assisté le lundi 11 octobre à la réunion publique qui s’est tenue dans le nouveau Centre d’animation municipal. Ce fut l’occasion pour les participants de découvrir cette nouvelle installation.

Après avoir remercié les nombreux participants pour leur présence, Henri Lenfant a rappelé que ces réunions publiques étaient l’occasion de présenter les sujets d’actualité sur lesquelles travaillent les élus mais aussi d’écouter les noyellois(es), de répondre à leurs questions et de prendre en compte leurs remarques.

Il a également remercié les élus présents pour leur implication sur les dossiers en cours, le temps qu’ils consacrent à la gestion de la commune parfois au détriment de leur vie de famille, de leurs loisirs.

Le premier point abordé a bien évidemment été le nouveau Centre d’Animation Municipal. Le maire a rappelé que ce projet envisagé dès le début des années 2000, lancé lors du mandat précédent répondait à plusieurs impératifs :

  • Remplacer deux bâtiments (l’Espace Caulier et l’ancien CAM) dont les équipements sportifs et culturels étaient devenus obsolètes,
  • Répondre à une réglementation (décret tertiaire de la loi Elan) qui impose à notre commune de réaliser une réduction de la consommation d’énergie de 40% d’ici 2030 sur ses bâtiments tertiaires ; les coûts de consommation en gaz et électricité représentaient pour l’ancien CAM et l’Espace Caulier respectivement 24 000€ et 7500€ par an. A comparer au coût estimé pour le nouveau CAM de 9000€,
  • Ne pas laisser passer la dernière opportunité foncière de construire un tel bâtiment sur notre commune ; le nouveau plan local d’urbanisme a depuis annulé les possibilités de construire en dehors de la frange urbaine,
  • Enfin, regrouper sur un même site l’ensemble des équipements sportifs et culturels de la commune : une salle polyvalente (culture, spectacles, repas et sports), un dojo, une salle des jeunes, les terrains de tennis, le boulodrome couvert et la Maison des Associations.

Il a été rappelé l’historique des travaux, la décision de revoir son périmètre en raison des évolutions du budget entre les prévisions initiales et les réalités du marché, des aléas inévitables pour tous travaux, des impacts de la crise sanitaire sur le déroulement du chantier. Cela s’est traduit par l’annulation de la deuxième tranche de travaux prévoyant la démolition de l’ancien CAM et la construction d’un bâtiment regroupant ateliers municipaux, salle de pétanque et salle des jeunes.

Un terrain de pétanque prendra place dans la grande salle de l’ancien CAM et la salle des jeunes est maintenant situé dans le nouveau CAM.

Les travaux de réalisation du terrain de pétanque sera réalisé d’ici la fin de l’année et représente un budget de 13 000€.

Le budget final a été présenté :

Bâtiments

Terrains

Ce nouvel équipement dont les noyellois doivent être fiers sera inauguré le 15 janvier 2022 lors de la cérémonie des vœux. Il contribue à l’attractivité du village, au développement de nouvelles activités sportives et culturelles.

La commune a également engagé d’autres travaux pour les associations : la remise en état des vestiaires et des sanitaires du Club de Tennis (45 000€), la remise en état du terrain de foot (7 500€) et l’alimentation en eau des jardins familiaux (6 000€).

Philippe Heroguer, conseiller délégué à l’urbanisme a ensuite fait un rapide point sur l’évolution des projets Lhermitte/Caulier et Olea/Les Rois Fainéants. Le projet Lhermitte/Caulier devrait assez rapidement déboucher sur la réalisation d’une douzaine de logements, construction de maisons et création d’appartements dans les bâtiments existants. Le promoteur organisera une réunion publique à ce sujet afin de présenter son projet.

Concernant la friche Olea/Les Rois Fainéants, la commune élabore une convention tripartite avec l’EPF (Etablissement public foncier) et la Métropole Européenne de Lille afin de déboucher, enfin, sur une réalisation concrète…

Au niveau budgétaire, le maire a rappelé que les excédents de fonctionnement alimentent le budget d’investissement. Ce budget d’investissement permet de réaliser les travaux d’entretien et d’achat des équipements municipaux et les grands travaux à venir en particulier la rénovation du groupe scolaire. Dans un contexte de baisse des recettes communales et d’augmentation mécanique des coûts (énergie, matériaux, consommables…), l’équipe municipale se doit d’être très vigilante dans sa gestion des dépenses courantes. Avec le risque d’être parfois critiquée... Monsieur le Maire a rappelé que, comme tout ménage qui souhaite faire des travaux dans sa maison, acquérir une nouvelle maison, la mairie se doit de réaliser des réserves afin de faire les travaux de rénovation du patrimoine communal comme la rénovation du groupe scolaire. La question a été posé par un participant sur les travaux de remise en état nécessaire à l’Eglise. A ce sujet, au regard de la complexité du dossier, il a été décidé de faire faire un diagnostic par un architecte spécialisé dans la rénovation des bâtiments classés.

Le dernier point abordé a été la sécurité. Le maire a rappelé l’importance qu’il attache, que toute l’équipe attache à ce point. Il a rappelé les différents sujets en cours ou à venir :

  • La nomination de Jean-Michel Darque, nouveau conseiller-délégué à la sécurité, à la Vie Associative et au développement du commerce local,
  • Reprise des contrôles des poids lourds traversant la commune,
  • Sécurisation du trottoir rue de Seclin d’ici la fin de l’année,
  • Demande à la Métropole Européenne de Lille d’un parcours alternatif des transports exceptionnels évitant la traversée de notre village,
  • Demande à la Préfecture de contrôle du niveau sonore des motos traversant la commune,
  • Demande à la Métropole Européenne de Lille de réaliser prioritairement un accès sécurisé à l’arrêt de bus situé rue du Mont de Templemars dans la zone industrielle.

Enfin, la réunion s’est clôturée par une visite du nouveau CAM.

réunion publique du 11/10/21